fbpx

Fonds Social Européen

Les actions de la MDE et du PLIE du Grand Périgueux sont cofinancées par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme national FSE+ 2021-2027 et dans le cadre de la réponse de l'Union à la pandémie de COVID-19.

Les crédits du FSE sont gérés, pour le compte de la MDE du Grand Périgueux, par la DREETS Nouvelle Aquitaine.

Les crédits du FSE sont gérés, pour le compte du PLIE du Grand Périgueux, par :
- l’UGBPA (Unité de Gestion FSE Bordeaux Périgueux Agen - www.fse-ugbpa.eu) pour les opérations conventionnées jusqu'au 31 décembre 2017
- l'AGAPE (regroupement des OI UGBPA et PGFE) à partir du 1er janvier 2018 - https://lagape.eu/

Pour plus d'informations sur les projets financés par le Fonds Social Européen :
https://www.ec.europa.eu/european-social-fund-plus/fr/quest-ce-que-le-fse

 

bandeau-logos-agape-mde-plis-fse.jpg

Les projets financés par l'Europe

2024

Chargée de relations employeurs PLIE

  • La chargée de relations employeurs doit développer et entretenir un réseau d’employeurs, d’entreprises, de collectivités territoriales partenaires (100 minimum à l’année) ; prospecter des recruteurs afin de les aider à surmonter leurs difficultés de recrutement (explorer le marché caché et capter des offres d’emploi et mettre en place/participer à des actions collectives de type forum pour l’emploi, visites d’entreprises, réseaux d'entreprises…) ; assurer une veille sur le marché de l’emploi auprès des accompagnateurs emploi (apporter un soutien à la recherche d’emploi, aide au repérage des besoins du public et les traduire pour définir une stratégie de prospect adaptée à leurs besoins) ; favoriser le maintien dans l’emploi, en lien avec l’employeur. Dans la perspective d’un lien renforcé avec le monde économique, cette opération a aussi comme objectif d'appuyer les recruteurs en effectuant un suivi emploi durant les 6 premiers mois du contrat.

  • Objectifs attendus:
  • 90 offres d'emploi diffusées
  • 85 mises en relations
  • et 4 évènements mis en œuvre (minimum).

    1 personne à temps plein pour réaliser cette opération pour un coût total de 54 624.25 € avec une participation du FSE à hauteur de 34 000 €.

Accompagnement renforcé à l'emploi des participants PLIE

L'accompagnement PLIE doit permettre aux participants d'accéder à l'emploi pérenne, à une création d'entreprise ou à une formation qualifiante, par la construction d'un parcours d'insertion individualisé et renforcé avec un accompagnateur unique.

L'accompagnateur emploi PLIE tente alors tour à tour ou simultanément de gérer l'exclusion des participants, de faciliter leur intégration, de leur redonner confiance en élaborant progressivement grâce au dispositif et à de multiples outils un projet personnel porteur et motivant.

Objectifs : 180 participants minimum accompagnés sur l'année 2024 et 1.5 étapes de parcours mobilisées en moyenne par participant. Cet accompagnement est réalisé par 2 personnes à temps plein pour un coût total de 159 600 € avec une participation du FSE de 127 000 €.

Avenant n°7 tableau étapes de parcours et ses justificatifs

Facilitatrice clauses d'insertion PLIE

Les activités résident principalement dans l'accompagnement des maîtres d'ouvrage dans l'inscription d'une clause dans leurs marchés, dans l'accompagnement des entreprises dans la mise en oeuvre de leurs obligations d'insertion, dans le repérage des publics éligibles en lien avec les prescripteurs des territoires et notamment en lien avec les donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrage : Sensibiliser les équipes et les services concernés ; Identifier les marchés pouvant intégrer la clause d’insertion, diversifier les secteurs d’activités et les procédures juridiques ; Suivre par délégation le contrôle de l’exécution des actions d’insertion et assurer le reporting via le logiciel ABC Clause mis à disposition gratuitement par le PLIE ; Formaliser le partenariat avec les donneurs d’ordre par le biais de conventions. Mais également en lien avec les entreprises : Etre identifié comme interlocuteur des entreprises ; Accompagner les entreprises dans la mise en oeuvre des obligations d’insertion ; Favoriser le lien partenarial avec les Structures d’Insertion par l’Activité Économique ; Veiller au respect des obligations contractuelles des entreprises au regard de la clause d’insertion en lien avec le maître d’ouvrage. Et pour finir, en lien avec les partenaires emploi/insertion : Renforcer le partenariat avec les acteurs de l’IAE, le Service Public de l’Emploi, le PLIE, les associations qui accompagnent le public éligible aux clauses d’insertion … pour mobiliser les personnes les plus en difficultés ;  Organiser les modalités de mobilisation et d’informations des publics (rencontres avec les différents acteurs et actions spécifiques…) ; S’appuyer sur les compétences des Structures d’Insertion par l’Activité Économique afin de les mettre en lien avec les entreprises ;  Assurer la vérification de l’éligibilité des candidats au dispositif clause

Objectifs attendus :

Pour l'opération mise en oeuvre des clauses d'insertion, pour chaque année en 2022 et 2023 :

  • Nombre d'heures d'insertion : 25.000 heures
  • Nombre d’opérations : 35


1 personne à temps plein pour réaliser cette opération pour un coût total de 75 026.99 € avec une participation du FSE à hauteur de 58 000€.

Animation, coordination et ingénierie du PLIE

Nous mettrons en place différentes actions afin d'atteindre les objectifs de cette opération :

 

A - L'animation du PLIE :

 

Seront mises en place les relations avec les partenaires, qu'elles soient bilatérales ou dans le cadre des instances décisionnelles ou opérationnelles (internes et externes) ; la mise en cohérence des interventions publiques au plan local afin de favoriser le retour à l'emploi des personnes les plus en difficultés dans le cadre de leurs parcours individualisés ; la mobilisation de l'ensemble des acteurs en matière d'insertion sociale et professionnelle ; le suivi du protocole du PLIE ; la traçabilité et la consolidation de l'ensemble des activités ; le suivi de la maquette financière du PLIE, notamment des contreparties des crédits du FSE obtenus auprès de l'AGAPE ; le suivi de la mise en oeuvre et des interactions entre les opérations du PLIE ; le suivi des opérations du PLIE auprès des techniciens du PLIE (accompagnateurs emploi, CRE, clauses, référente d'étape MSW, coordination des BPI...) dans une logique de réseau afin d'accompagner la mise en oeuvre de leurs missions, de les outiller et d'assurer une cohérence d'intervention avec les différents acteurs ainsi qu'une bonne complémentarité de leurs interventions.

 

B - La coordination de parcours :

 

La coordination et le suivi de l'activité des accompagnateurs emploi dans une logique de réseau afin d'accompagner la mise en oeuvre de leurs missions, de les outiller et d'assurer une cohérence d'intervention avec les différents acteurs ainsi qu'une bonne complémentarité de leurs interventions autour des parcours d'insertion.

 

C - L'ingénierie du PLIE :

 

Mettre en oeuvre une ingénierie d'actions autour des parcours des participants, notamment des étapes qui vont concourir à l'acquisition des savoirs être et des savoirs faire nécessaires à leur insertion, ainsi qu'à leur professionnalisation,

Promouvoir et faciliter le développement des activités des acteurs de l'Insertion par l'Activité Economique et de l'Economie Sociale et Solidaire. Par exemple, au-delà des clauses d'insertion, cette démarche peut permettre de faire le lien entre les politiques d'achat socio-responsable et la RSE des entreprises avec les IAE et l'ESS.


Objectifs attendus :

Chaque année :

  • 2 comités de pilotage (physique ou à distance),
  • 8 réunions de coordination de parcours avec les accompagnateurs emploi,
  • 2 suivis individuels (en moyenne) par technicien du PLIE,
  • 10 commissions d'accès et de suivi du PLIE.

 

2 personnes interviennent à 1.20 ETP pour réaliser cette opération pour un coût total de 110 384.68 € avec une participation du FSE à hauteur de 34 000 €.

2023

2022-2023-2024 : accompagnement et anticipation des mutations économiques et formation des actifs occupés

De 2022 à 2024, la Maison de l’Emploi du Grand Périgueux mène différentes actions destinées à accompagner et à anticiper les mutations économiques.

Après la réalisation d’un diagnostic des besoins en main d’œuvre du Grand Périgueux la MDE met en place un plan d’actions qui portera sur les moyens destinés à accompagner les entreprises dans leur engagement à avoir des salariés compétents :

  • Le soutien à la transition et à la reconversion professionnelle : l'évolution des métiers et des compétences suppose des formations tout au long de la vie mais également des évolutions de salariés d'un métier à un autre. Afin d'accompagner cette transition et cette reconversion professionnelle des évènements et des réunions d'informations seront organisés.
  • La mise en relation de demandeurs d'emploi ou de salariés souhaitant changer d'emplois avec des employeurs en difficultés de recrutement : Les entreprises rencontrent des difficultés de recrutement. Il est nécessaire d'organiser de nouveaux types d'évènements permettant de faire se rencontrer employeurs et personnes souhaitant trouver un emploi salarié.
  • L'organisation de soirées débat sur des thèmes liées à la gestion des ressources humaines dans les entreprises : recruter des salariés, c'est bien ; les conserver dans l'entreprise c'est mieux. Afin d'améliorer la connaissance des entreprises sur les bonnes pratiques de management des salariés, des soirées débat seront organisées régulièrement.
  • Le travail avec les clubs d'entreprises et notamment la plate-forme emploi du club de Péri-Ouest : Afin de sensibiliser le maximum d'entreprises aux enjeux de mutations économiques notamment dans le domaine écologique, énergétique et numérique, une diffusion d'informations sera réalisée à travers des participations aux réunions et aux évènements organisés par les clubs d'entreprises et les syndicats professionnels.
  • L’accompagnement des entreprises sur la partie sociale de la RSE : la recherche de salariés adaptés aux nouvelles exigences des entreprises passe par la mise en relation de personnes qui ont des difficultés à se faire connaitre auprès d'entreprises qui pourraient être intéressées par leurs compétences mais pour lesquels un travail de mise en relation est nécessaire.
  • La participation à l’attraction des compétences extérieures au département : L'association Périgord Développement a pour mission de faire venir en Dordogne des personnes extérieures au département qui souhaitent y créer ou reprendre une entreprise. Cela lui donne l'occasion également de rencontrer des personnes qui souhaitent y trouver un emploi salarié. La Maison de l'Emploi organise l'orientation de ces personnes, souvent avec des compétences professionnelles intéressantes, vers les employeurs locaux, les agences d'intérim ou les cabinets de recrutement.
  • Le soutien à la création d'entreprises pour les personnes éloignées de l'emploi : La création d'entreprise fait partie des solutions pour retrouver une activité pour les personnes éloignées de l'emploi . Cependant la création d'entreprise est risquée : plus de la moitié des entreprises créées ont disparu 5 ans après. Il est donc nécessaire de développer l'accompagnement et le conseil aux futurs créateurs d'entreprises. La Maison de l'Emploi du Grand Périgueux met en place un dispositif qui permet d'orienter les personnes ayant une idée ou un projet d'entreprises vers la structure la mieux appropriée parmi les 8 implantées sur le Grand Périgueux (BGE, ADIE, Coopalpha, CCI, Chambre de Métiers, France Active NA, Initiatives Périgord, Caisse Sociale de Développement Local).

La Maison de l’Emploi du Grand Périgueux est financée par le Fonds Sociale Européen pour mettre en œuvre cette politique. Une personne est à temps plein pendant les 3 années et une autre à 75 % les deux premières années et à 100 % la troisième année sont mobilisées pour un coût total de 293 810,29 € avec une participation du Fonds Social Européen + de 154 686,16 €.

Accompagnement renforcé à l'emploi des participants PLIE

L'accompagnement PLIE doit permettre aux participants d'accéder à l'emploi pérenne, à une création d'entreprise ou à une formation qualifiante, par la construction d'un parcours d'insertion individualisé et renforcé avec un accompagnateur unique.

L'accompagnateur emploi PLIE tente alors tour à tour ou simultanément de gérer l'exclusion des participants, de faciliter leur intégration, de leur redonner confiance en élaborant progressivement grâce au dispositif et à de multiples outils un projet personnel porteur et motivant.

Objectifs : 100 participants minimum accompagnés sur l'année 2023 pour 1 ETP et 1.5 étapes de parcours mobilisées en moyenne par participant.

La MDE du Grand Périgueux en 2023 a une personne à 0.5 ETP qui réalise cet accompagnement pour 50 participants minium et 1.5 étapes en moyenne par participant pour un coût total de 30 107 € avec une participation du FSE de 20 872.70 € .

Chargé de relations entreprises PLIE

La chargée de relations employeurs doit développer et entretenir un réseau d’employeurs, d’entreprises, de collectivités territoriales partenaires (100 minimum à l’année) ; prospecter des recruteurs afin de les aider à surmonter leurs difficultés de recrutement (explorer le marché caché et capter des offres d’emploi et mettre en place/participer à des actions collectives de type forum pour l’emploi, visites d’entreprises, réseaux d'entreprises…) ; assurer une veille sur le marché de l’emploi auprès des accompagnateurs emploi (apporter un soutien à la recherche d’emploi, aide au repérage des besoins du public et les traduire pour définir une stratégie de prospect adaptée à leurs besoins) ; favoriser le maintien dans l’emploi, en lien avec l’employeur. Dans la perspective d’un lien renforcé avec le monde économique, cette opération a aussi comme objectif d'appuyer les recruteurs en effectuant un suivi emploi durant les 6 premiers mois du contrat.


Objectifs attendus :

70 offres d'emploi diffusées

72 mises en relations

et 3 évènements mis en œuvre (minimum).

1 personne à temps plein pour réaliser cette opération pour un coût total de 51 968 € avec une participation du FSE à hauteur de 29 000 €.

2022/2023

Favoriser le passage à l’action en vue d’une insertion professionnelle (FLPAIP)

La Maison de l’emploi du Grand Périgueux met en œuvre des actions complémentaires à l’accompagnement individualisé pouvant aider les participants du PLIE à lever leurs freins à l’emploi dans le cadre de l’opération « Favoriser le passage à l’action en vue d’une insertion professionnelle » où 3 actions sont attendues.

La permanence d’écoute avec l'intervention du professionnel de santé qui pourra être proposée pendant toute la durée d'inscription de la personne dans un parcours PLIE lorsqu'une problématique est repérée comme un frein à l'insertion professionnelle. L'analyse de situations proposées aux accompagnatrices emploi et/ou référente d'étape en soutien technique permet de poser un regard clinique sur les difficultés rencontrées dans l'accompagnement de la personne et d'élaborer une « stratégie » de prise en charge la mieux adaptée possible.

Les mises en situation de travail consistent en la mise en œuvre d’une collaboration entre les employeurs ciblés et la maison de l’emploi du Grand Périgueux, par l'ouverture des postes à pourvoir aux participants du PLIE, afin de leur permettre de se mettre en action, de se confronter au marché de l'emploi et de faire évoluer leur projet professionnel dans la durée.

Il est proposé la mise en œuvre d’une action collective innovante permettant la mise en action/mouvement de la personne de façon plus rapide que par un accompagnement individuel. L’objectif est de se servir du collectif pour enclencher une dynamique et « une mise en mouvement ».

 

Objectifs attendus 

 

1)Une permanence d’écoute pour 2022 et 2023 :

  • Nombre de permanences réalisées : 22 en moyenne par an avec les participants et/ou contacts avec les accompagnateurs emploi PLIE
  • Nombre de participants accompagnés : 20 personnes

 

2) Les mises en situation de travail pour 2022 et 2023 :

  • Nombre de participants sur l’action : 16
  • Nombre de conventions de partenariat en cours : 5

 

3) La mise en oeuvre d’action collective pour 2023 :

  • Nombre d’actions mise en oeuvre : 1, à minima
  • Nombre de participants : 8, au minimum

 

Pour cela, 3 salariés de la MDE interviennent  (à hauteur de 0.27 ETP).

L’opération (FLPAIP) a un coût total de 232 127.76 € avec une participation du Fonds Social Européen de 47 000 €.

Animation, coordination et ingénierie du PLIE

Nous mettrons en place différentes actions afin d'atteindre les objectifs de cette opération :

 

A - L'animation du PLIE :

 

Seront mises en place les relations avec les partenaires, qu'elles soient bilatérales ou dans le cadre des instances décisionnelles ou opérationnelles (internes et externes) ; la mise en cohérence des interventions publiques au plan local afin de favoriser le retour à l'emploi des personnes les plus en difficultés dans le cadre de leurs parcours individualisés ; la mobilisation de l'ensemble des acteurs en matière d'insertion sociale et professionnelle ; le suivi du protocole du PLIE ; la traçabilité et la consolidation de l'ensemble des activités ; le suivi de la maquette financière du PLIE, notamment des contreparties des crédits du FSE obtenus auprès de l'AGAPE ; le suivi de la mise en oeuvre et des interactions entre les opérations du PLIE ; le suivi des opérations du PLIE auprès des techniciens du PLIE (accompagnateurs emploi, CRE, clauses, référente d'étape MSW, coordination des BPI...) dans une logique de réseau afin d'accompagner la mise en oeuvre de leurs missions, de les outiller et d'assurer une cohérence d'intervention avec les différents acteurs ainsi qu'une bonne complémentarité de leurs interventions.

 

B - La coordination de parcours :

 

La coordination et le suivi de l'activité des accompagnateurs emploi dans une logique de réseau afin d'accompagner la mise en oeuvre de leurs missions, de les outiller et d'assurer une cohérence d'intervention avec les différents acteurs ainsi qu'une bonne complémentarité de leurs interventions autour des parcours d'insertion.

 

C - L'ingénierie du PLIE :

 

Mettre en oeuvre une ingénierie d'actions autour des parcours des participants, notamment des étapes qui vont concourir à l'acquisition des savoirs être et des savoirs faire nécessaires à leur insertion, ainsi qu'à leur professionnalisation,

Promouvoir et faciliter le développement des activités des acteurs de l'Insertion par l'Activité Economique et de l'Economie Sociale et Solidaire. Par exemple, au-delà des clauses d'insertion, cette démarche peut permettre de faire le lien entre les politiques d'achat socio-responsable et la RSE des entreprises avec les IAE et l'ESS.


Objectifs attendus :

Chaque année :

  • 2 comités de pilotage (physique ou à distance),
  • 8 réunions de coordination de parcours avec les accompagnateurs emploi,
  • 2 suivis individuels (en moyenne) par technicien du PLIE,
  • 10 commissions d'accès et de suivi du PLIE.

 

3 personnes interviennent à 1.14 ETP pour réaliser cette opération pour un coût total de 174 483.73 € avec une participation du FSE à hauteur de 90 000 €.

Facilitatrice clauses d'insertion PLIE

Les activités résident principalement dans l'accompagnement des maîtres d'ouvrage dans l'inscription d'une clause dans leurs marchés, dans l'accompagnement des entreprises dans la mise en oeuvre de leurs obligations d'insertion, dans le repérage des publics éligibles en lien avec les prescripteurs des territoires et notamment :

En lien avec les donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrage : Sensibiliser les équipes et les services concernés ; Identifier les marchés pouvant intégrer la clause d’insertion, diversifier les secteurs d’activités et les procédures juridiques ; Suivre par délégation le contrôle de l’exécution des actions d’insertion et assurer le reporting via le logiciel ABC Clause mis à disposition gratuitement par le PLIE ; Formaliser le partenariat avec les donneurs d’ordre par le biais de conventions

En lien avec les entreprises : Etre identifié comme interlocuteur des entreprises ; Accompagner les entreprises dans la mise en oeuvre des obligations d’insertion ; Favoriser le lien partenarial avec les Structures d’Insertion par l’Activité Économique ; Veiller au respect des obligations contractuelles des entreprises au regard de la clause d’insertion en lien avec le maître d’ouvrage

En lien avec les partenaires emploi/insertion : Renforcer le partenariat avec les acteurs de l’IAE, le Service Public de l’Emploi, le PLIE, les associations qui accompagnent le public éligible aux clauses d’insertion … pour mobiliser les personnes les plus en difficultés ;  Organiser les modalités de mobilisation et d’informations des publics (rencontres avec les différents acteurs et actions spécifiques…) ; S’appuyer sur les compétences des Structures d’Insertion par l’Activité Économique afin de les mettre en lien avec les entreprises ;  Assurer la vérification de l’éligibilité des candidats au dispositif clause

Objectifs attendus :

Pour l'opération mise en oeuvre des clauses d'insertion, pour chaque année en 2022 et 2023 :

  • Nombre d'heures d'insertion : 25.000 heures
  • Nombre d’opérations : 30


1 personne à temps plein pour réaliser cette opération pour un coût total de 137 125.80€ avec une participation du FSE à hauteur de 95 000€.

Fonds Asile migration et intégration

Intégration et insertion des bénéficiaires de la protection internationale dans le grand Périgueux

Fonds Asile migration et intégration

L’Europe s’engage en France pour que la solidarité soit au cœur de la politique en matière de migration et d’asile.

Le fonds européen asile, migrations et intégration (FAMI) contribue à la gestion efficace des flux migratoires ainsi qu'au renforcement et au développement de la politique commune en matière d’asile, de protection subsidiaire et de la politique commune en matière d’immigration, dans le plein respect des droits et principes consacrés dans la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Le FAMI renforce la migration régulière en lien avec les besoins des États membres, soutien l’intégration des ressortissants de pays tiers et contribue à la lutte contre la migration irrégulière.

Le FAMI est un fonds en gestion partagée entre l'Etat membre et la Commission européenne, il fait partie des fonds affaires intérieures.

Le fonds s’articule autour de 4 objectifs spécifiques :

  1. Asile : renforcer et développer tous les aspects du régime d’asile européen commun, y compris sa dimension extérieure ;
  2. Migration légale et intégration : renforcer et développer la migration légale vers les États membres en fonction de leurs besoins économiques et sociaux, et promouvoir l’intégration et l’inclusion sociale effectives des ressortissants de pays tiers ;
  3. Retour : contribuer à la lutte contre la migration irrégulière, favoriser un retour et une réadmission effective dans les pays tiers ;
  4. Solidarité : accroître la solidarité et le partage équitable des responsabilités entre les États membres, en particulier à l’égard des États les plus touchés par les difficultés liées à la migration et à l’asile

Dans le territoire du Grand Périgueux, la Maison de l’Emploi porte une action « Intégration et insertion des bénéficiaires de la protection internationale dans le grand Périgueux ». Cette action d’un montant de 507 011,92 € est financée pour 160 709, 58 € par l’Union Européenne (FAMI).

Cette opération est réalisée par la Maison de l’Emploi du Grand Périgueux avec plusieurs partenaires : l’AFAC, l’APARE, le centre social Saint Exupéry, le centre social de l’Arche et le CIDFF.

Cette opération consiste en la mise en place d’un accompagnement global (accueil, formation, mise en situation professionnelle, logement, mobilité, santé, français, levée de freins, aide à la garde d’enfants…).

Les cinq grandes dimensions du projet

  • La mise en place d’une coordination locale et d’une gouvernance adaptée

Le projet s’appuie largement sur l’existant et entend créer des synergies d’acteurs. Il a pour objectif d’assurer la jonction entre la sortie des Centres d’accueil des demandeurs d’Asile (CADA), l’accompagnement dans le cadre du CIR et les procédures de droit commun de la recherche d’emploi et de la formation professionnelle.

La Maison de l’emploi du Grand Périgueux (MDE) assure, pour toute la durée de l’action, la coordination globale de l’action.

 

  • La création d’une coordination de parcours individualisés

Il apparaît nécessaire de mettre en place une coordination des parcours afin d’assurer une cohérence entre les différents interventions et dispositifs, basée sur la création d’un binôme de conseiller en insertion professionnelle/ coordinateur des problématiques sociales (logement, santé,..) des BPI. Il ne s’agit pas d’avoir un travailleur social supplémentaire mais plutôt de se doter d’une personne pour assurer un travail de coordination déjà identifié pour certaines thématiques.

 

De manière générale, sur la base d’un diagnostic individuel, établi le plus en amont possible, dès leur arrivée sur le territoire, les bénéficiaires seront orientés vers le binôme qui sera chargé d’assurer la coordination des parcours et le relais d’accompagnement vers les structures d’accompagnement vers l’emploi, du droit commun : Maison de l’emploi (à travers principalement du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi), Mission locale et Pôle emploi.

Ses missions concernent les quatre grandes étapes du parcours :

 

  • L’organisation du repérage des publics en lien avec les CADA, l’OFII, la DDETSPP,..
  • La réalisation du diagnostic de situation individualisé en lien avec les autres intervenants,
  • La formalisation et la contractualisation du plan d’action individualisé.

 

Le plan d’action prévoit diverses phases progressives et modulables du parcours du bénéficiaire qui sont présentées ci-après :

  • Accès à l’autonomie et aux droits (logement, soins, accompagnement aux démarches administratives, intégration sociale, éducation financière et budgétaire),
  • Apprentissage du français,
  • Intégration sociale.
  • Résolution des autres freins à l’emploi,
  • Orientation professionnelle,
  • Préparation à l’emploi,
  • Accès à la formation professionnelle,
  • Accès à l’emploi,
  • L’accompagnement global

C’est le binôme Conseiller d’insertion professionnelle / coordinateur des problématiques sociales, qui sera garant de l’accompagnement global et de la continuité des parcours.

  • La levée des freins périphériques
  • L’accès au logement
  • La prévention et l’accès aux soins,
  • L’intégration scolaire et extrascolaire des enfants,
  • L’intégration à la vie locale,
  • Le travail sur les représentations et la lutte contre les discriminations.

 

  • La mobilisation des acteurs économiques et de la formation du territoire
  • L’accès à l’orientation et à la formation professionnelle
  • L’accès à l’emploi en entreprise

 

  • La mise en place d’actions nécessaires pour la réussite du parcours vers l’emploi
  • L’Apprentissage du français à visée socio-professionnelle,
  • L’accompagnement à la mobilité autonome infra territoriale.

 

Nos partenaires

Nous nous sommes attachés à constituer un réseau partenarial très étendu afin de répondre aux attentes de toutes et tous.

le-grand-perigueux.jpg
republique-francaise.jpg
nouvelle-aquitaine.jpg
departement-dordogne.jpg
pole-emploi.jpg